English Français

jeudi 17 avril 2008

Il se passe toujours quelque chose au Domaine de Sigaliere  ::  Connaitre Sigali√®re

Vous qui passez sans nous voir en fonçant à 130 à l'heure sur l'autoroute du soleil, prenez le temps de la découverte en sortant à Lunel, suivez ce fleuve impétueux et remontez vers sa source, dans les montagne de St Hippolyte du Fort, imaginez sa violence en visitant Sommières et les traces indélébiles laissées par ses eaux, Quissac et Sauve vous accueilleront comme des bourgs tranquilles et si vous voulez profiter de la quiétude des lieux , c'est un bon moyen pour découvrir des paysans qui parlent encore de leur terroir et de leur métier.

A bient√īt dans la vall√©e du Vidourle

Cliquez sur ce lien pour découvrir quelques activités proposées par les logeurs de la vallée du Vidourle : http://giteschambresgard.over-blog.com

Auteur : André Moulière @ 17:08

 ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  



lundi 19 mars 2007

Vivre avec sa Terre  ::  Les 4 saisons du vigneron

Immuable sensation de renouveau, la sève et le sang circulent plus vite dans leurs vaisseaux.
La précoce chaleur accélère le procéssus, et la vigne demande maintenant à être rapidement taillée,et nous aurons beaucoup de chance si les bourgeons laissés pour la production ne sont pas grillés par les gelées matinales.

Comme chaque année, tout arrive rapidement, il faut finir de tailler, préparer les futures plantations de Syrah, broyer l'herbe et les sarments,attacher les bois, reprendre les palissages ,cet indispensable travail dans les vignes , me permet de vivre avec ma terre, l'angoisse du gel de printemps, le bonheur de la pluie en été,et la peur de la grêle, je passe sous silence le risque de mévente, et le verre de vin qui accompagne les bons moments de la vie est la pour témoigner du travail accompli

Auteur : André Moulière @ 18:23

 ,  ,  ,  ,  ,  



lundi 12 mars 2007

Quelques adresses  ::  Commerce du Vin

Mon manque d'assiduité à poster me désole, mais les travaux dans les vignes, et le fait que je sois obligé de bouger beaucoup pour que ma gamme de vins soit représenté de façon plus significative en France, par les temps qui courent, ce n'est pas chose facile!!, ne me laisse pas le temps de "blogger".
Comme mes vins ne sont pas "encore" connus, que je n'ai pas les moyens financiers d'avoir un bon représentant sachant parler de ma philosophie de production et de mon obsessionnelle recherche permettant l'expréssion du terroir,j'assure moi même la promo,ça me permet de connaitre et de me faire connaitre aupres des cavistes qui vont distribuer les vins du Domaine et quand la distance qui nous sépare le permet,la premiere livraison est gratuite , vous comprenez mieux maintenant mon silence.


Résultat des rencontres avec les professionnels cavistes de ces dernieres semaines ou vous pouvez désormais déguster mes vins:

Le Bouchon Niçois 5 rue Léotardi - Nice- 08 70 77 32 52
Les Vins Fins de Propriétés - SARL Dessus 58 rue Champollion - Brive la Gaillarde- 06 18 30 32 67
La Cigale Curieuse 41 rue Armand Carrel- Rouen - 02 35 71 70 70
La Cave de Trinque Fougasse 1581-route de Mende-Montpellier-04 99 23 27 00

Pour les "oenophiles" de la région Nantaise, ne manquez pas de venir déguster au Chateau de la Poterie - La Chapelle sur Erdre-Nantes le 25 et 26 Mars
Je vous ferai d√©guster mes mill√©simes 2002-2003 et 2004 en primeur, je serai √† la table N¬į6
Si vous voulez déguster sans vous déplacer, je peux vous faire parvenir à partir d'une commande de 36 bouteilles et en France Métropolitaine , au tarif caveau, un assortiment de mes cuvées.
A bient√īt.
André

Auteur : André Moulière @ 08:49

 ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  



lundi 22 mai 2006

Bizarre, bizarre !!  ::  Les 4 saisons du vigneron

Gros problème d'inversion de flore sur une parcelle très caillouteuse.

Je suis assez fier d'avoir implant√© de la vigne dans des conditions extr√™mes et ce, malgr√© quelques zones o√Ļ la vigne n'arrive pas √† s'accrocher. Je pense que cette parcelle plant√©e en 2001, pourra produire cette ann√©e les premi√®res grappes de Syrah et je suis impatient de connaitre le r√©sultat de 5 ans de travail.

Ce type de terroir gagné à la garrigue est couvert naturellement à l'automne par un tapis de plantes ou herbes propres à ce milieu aride. Un broyage au mois de mai suffit pour maitriser l'enherbement et les quelques plantes de thyms, romarins ou cistes de Montpellier qui poussent entre les pierres sur le rang sont arrachées à la main lors de l'épamprage.

Mais voilà , la nature me lance un nouveau défi : un semis de chardons à têtes multiples s'est installé sur une grande partie de cette parcelle et les graines de ce semis sauvage ont choisi de s'installer à l'abri entre les cailloux disposés sur le rang ce qui rend leur élimination mécanique impossible. C'est avec une mini débroussailleuse à fil et à la main qu'il faut intervenir, et cela n'a rien à voir avec la cueillette des violettes ou la recherche du trèfle à quatre feuilles. Je suis bien content d'en avoir terminé, car pour les initiés, dans les pierres, le fil de tonte ne dure pas longtemps, et même avec des gants épais, les épines du chardon arrivent à se faire sentir.

Si quelqu'un pouvait m'expliquer comment quelques plantes présentes en bordure de parcelle ont pu essaimer sur une aussi grande surface déja colonisée par la flore autochtone. Car comprendre , c'est résoudre en parti le problème. Et si cette inversion de flore etait symptomatique du changement climatique annoncé. Je vous pose la question .

Auteur : André Moulière @ 08:24

 ,  ,  ,  



samedi 22 avril 2006

Quand chacun pr√™che pour sa paroisse !!!!  ::  Commerce du Vin

Dans son édition du 22 avril , Midi Libre consacre une interview à Mr Bruno Kessler, directeur des achats aux Grands Chais de France.

Ce Monsieur sait de quoi il parle quand il parle business mais il défonce des portes ouvertes quand il dit que pour certaines régions, le rapport qualité/prix n'est pas bon. Il sait très bien qu'il y contribue en fixant des règles de productions drastiques aux viticulteurs qui souscrivent des contrats de productions de raisins , des production très basses , des contraintes de palissage , de la vendange en vert et manuelle, j'en passe et des meilleures sur ces fameux contrats de partenariats, qui, si ils étaient vraiment de partenariat, ça se saurait.

Le pays n'est pas à la page , qu'il nous dit, et de faire la promotion des copeaux dans le vin, et de nous jouer la rengaine que en Languedoc on fait du vin sans savoir à qui le vendre , évidemment, même avec les fameux contrats de partenariats , quand le vin est meilleur marché ailleurs, il en est qui ne se gènent pas pour rompre les accords.

J'ai dénoncé en son temps la mauvaise habitude du Languedoc, non pas de courir après les moulins, mais d'être toujours en retard d'une guerre, et c'est à force d'être à l'écoute de ces Messieurs , qui un jour , sous prétexte que c'est le marché, vous feront mettre dans le vin toutes sortes de parfums ou d'additifs , pour eux , la qualité, ce n'est pas l'authenticité du produit, c'est ce qui se vend !!!!!

Je constate chaques fois que je pr√©sente les vins du domaine, que ce soit en France ou dans les pays frontaliers, que contrairement au discours des faiseurs de plus value sur le dos des producteurs, les produits de terroirs sont appr√©ci√©s √† leurs justes valeurs, si nous √©tions capables de nous organiser , il y a de nombreux march√©s √† conqu√©rir, qu'importe si nous ne pouvons pr√©senter de gros volumes, c'est dans la diversit√©, dans l'originalit√© de nos produits que nous s√©duirons de nouveaux clients, en centralisant l'offre de nos petites structures, nous pourrons aborder des march√©s plus √©loign√©s avec le concours de vrais professionnels, en centralisant la demande nous pourrons satisfaire de plus nombreux clients et nous r√©duirons les co√Ľts de transports, organisons nous pour vendre notre identit√©!!!!!

Don-quichotte de Carnas qui ne court pas après les moulins , mais qui se bat contre les moulins du fric," bouffeurs" d'identité vigneronne.

Auteur : André Moulière @ 15:21

 ,  ,  ,  



vendredi 07 avril 2006

D√©gustation ÔŅĹ la Caisse d'Epargne de Montpellier  ::  Commerce du Vin

Mercredi 5 Avril - 18 heures Dégustation organisée par Sammy de Wine-Moment (06.03.85.29.51)

Les oenophiles du célébre écureuil sont venus découvrir les vins du Domaine de Sigaliere.

Pour moi , toujours la m√™me angoisse, le m√™me stress avant de servir les premiers verres : je connais le septicisme des d√©gustateurs quand j'annonce mon blanc, l'H√©lianth√©me, un 2003 que je conseille de boire aux alentours de 17¬į bien oxyg√©n√©. La pens√©e de chacun est si intense que la transmission me parvient clairement √† l'esprit : un blanc de trois ans et un Languedocien de surcroit

Heureusement, les ar√īmes qu'exhalent le verre servi, la couleur brillante de l'assemblage Roussanne/Sauvignon, chassent les pens√©es n√©gatives et interpellent le d√©gustateur et voil√† la discussion qui s'engage sur les ar√īmes tertiaires , les particularit√©s de l'√©levage sur lies , les maturit√©s pouss√©es √† l'extr√®me qui font de cette cuv√©e un vin √† contre courant de la mode actuelle, mais un vin blanc de garde exprimant bien le terroir qui le cr√©e.

Les deux cuvées de rouge présentées, Coeur d'Adonis et les Ammonites 2003 ont le même accueil. La finesse des tanins des grenaches de la cuvée Coeur d'Adonis, le fondu du boisé et la discrétion de la syrah dans la cuvée les Ammonites, la douceurs des épices et la minéralité de ces cuvées engagent la discussion sur le terroir qui les nourrit. La pertinence des questions posées, l'interet que portent les dégustateurs à l'environnement du vignoble, me surprennent toujours par leurs justesse et les comparaisons avec des grands noms de domaines ou de chateaux accentuent les rougeurs naturelles de mes pommettes de vigneron.

Un grand merci au groupe qui nous a gentiment et agréablement accueilli, votre culture sur le vin est digne des plus grands et votre esprit encourage les derniers dinosaures comme moi, à persévérer dans leur quête de l'authentique et du naturel.

Auteur : André Moulière @ 18:26

 ,  ,  ,  



lundi 27 mars 2006

Pr√©sentation du mill√©sime 2003  ::  Commerce du Vin

C'est dans le cadre soigné du restaurant Castel Ronceray à Montpellier qu'une dégustation organisée par Marco Bertossi, sommelier conseil de Art de Vin pour déguster et découvrir le Domaine de Sigaliere.

En plus d'une premi√®re pour moi, face √† des sommeliers tous aur√©ol√©s du nom du restaurant qu'ils repr√©sentent, j'avais l'angoisse de ne pas trouver les mots pour parler de mes vins et du terroir qui les fait na√ģtre.

L'exp√©rience de Marco Bertossi, la gentillesse et le savoir vivre du groupe, m'ont mis √† l'aise rapidement, et tout au long de la d√©gustation, nous avons beaucoup parl√© de terroir et d'environnement, de mariages et d'accords entre les mets et les vins et cette r√©union s'est d√©roul√©e de fa√ßon bien agr√©able entre artisants du go√Ľt, soucieux d'apporter du plaisir √† leurs clients.

C'est toujours avec plaisir que j'accepte de présenter ma production, même si ce n'est pas sans risque, mais je crois qu'en bon artisan, on doit accepter les éventuelles critiques pour évoluer, sans céder à la facilité ni renier sa philosophie. Il faut engager le débat, aller au contact des gens qui recherchent des produits originaux, expliquer notre façon de travailler et l'amour que l'on a de notre métier et personne mieux que le sommelier ne sera capable de faire passer le message aux clients qu'il sert.

Auteur : André Moulière @ 09:54

 ,  ,  ,  ,  



samedi 11 mars 2006

O√Ļ peut on d√©guster les vins du Domaine de Sigali√®re ?  ::  Connaitre Sigali√®re

Vous êtes plusieurs à me demander les lieux de distributions des cuvées du Domaine de Sigalère.

En premier lieu, évidemment, vous pouvez venir au domaine : cherchez sur Mappy si vous avez peur de vous perdre (rechercher le plan de l'adresse : Mas de Mège - 30260 Carnas ).

Sur simple demande par l'intermédiaire du formulaire de contact, je vous communiquerai les tarifs franco de port (à partir de 36 bouteilles) pour la France métropolitaine.

Les tarifs très doux ne sont pas annoncés sur ce site pour ne pas gêner nos partenaires commerciaux qui engagent des frais pour vous présenter le produit et sont obligés de les répercuter dans leur prix de vente.

Autres modes de distribution

Sur Montpellier :
Wine Moment : contacter Sammy sur simple e-mail winemoment@wanadoo.fr ou 06 03 85 29 51 : il se fera un plaisir de vous livrer sur Montpellier et son agglomération au tarif caveau.

sur Sète :
Le caveau Voltaire : rue Voltaire - tel 04 67 43 60 22

sur Nantes :
Mille et un Vins : 19 place de viarme - tel 02 40 75 06 93

sur Albi :
Le chai de l'Olivier : place du Maquis - tel 05 63 43 49 84

Pour nos amis allemands :
Viniculture : Grolmanstra - 44-45 - BERLIN - tel (030)883 81 74

La liste des bons restaurants proposant du Domaine de Sigalière à leur carte est en préparation.
Pour d√©couvrir et d√©guster tous les tr√©sors des vins du Domaine de Sigali√®re, n'h√©sitez pas √† demander qu'on vous le carafe avant de le servir aux alentours de 20 ¬į.

Bon appétit et bonne dégustation.

Auteur : André Moulière @ 10:59

 ,  ,  ,  



samedi 04 mars 2006

Crime de l√®se-majest√©  ::  G√©n√©ral

Le salon de l'Agriculture est l'occasion chaque année pour nos hommes politiques de renouer avec leurs racines et devant les caméras, à grands renforts de phrases convenues, de remonter le moral des filières agricoles en difficulté.

Notre Président de la République excelle dans l'art de déguster un morceau de jambon ici, du saucisson un peu plus loin et d'ingurgiter un morceau de fromage avant de piquer un carré  de boeuf ou de poulet. Pour l'exemple, les caméras  montrent toujours le chef de l'état avec dans une main un morceau à manger et dans l'autre main un verre pour boire.

L'exercice suppose une bonne aptitude à tenir table, un estomac à digérer des cailloux et un foie capable de filtrer le mélange des différents  cidres, bières, vins et je ne sais quels autres breuvages plus ou moins alcoolisés. Car il ne fait pas semblant notre Président : quand il dit " le poulet, c'est bon, surtout accompagné d'un coup de rosé" et hop, voilà le contenu ingurgité sans autre forme de procés. Celà fait plaisir à voir et après tout ce n'etait que du rosé, vous savez , ce jus de raisins que l'on empêche de macérer pour qu'il ne se colore pas des anthocyanes contenus dans la pellicule des raisins. C'est un vin de soif comme il se dit, et le Président avait soif.!!!

Mais si nous suivons  la cohorte entourant le plus éminent représentant de la République, c'est là que le sacrilège est commis, que le crime de lése-majesté est consommé : c'est à un verre de vin rouge  que le même sort est réservé.
Domaine Sigaliere - Pic Saint Loup
Comme un remède, ce que je suppose être le digne représentant d'une grande région viticole, est avalé "cul sec" sans aucune attention, sans semblant de dégustation, sans aucun signe de plaisir sensé être provoqué par ce nectar offert, le contenu du verre est englouti et rejoint le florilége "explosif" des quatre coins de la France.

J'ai regretté que le vin, ambassadeur du Languedoc, ait été écarté (restons courtois) pour des raisons indéterminées, pour ce genre de dégustation. Je ne connais pas le Chateau  qui a offert le verre "dégusté" mais je lui transmets toute ma sympathie.

Monsieur le Président, au risque de commettre à mon tour un crime de lése-majesté, je me permets d'emprunter à Charles Baudelaire ces quelques vers :
Un soir , l'ame du vin chantait dans les bouteilles
Homme, vers toi je pousse,ô cher deshérité,
Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,
Un chant plein de lumiere et de fraternité

Si d'aventure, vous étiez informé de cet irrespectueux commentaire sur votre façon de "déguster" le vin, j'ose espérer, Monsieur le Président, que vous accepterez, un flacon virtuel  de ce vin de vigneron de la France profonde, pour me faire pardonner mon impudence.

Auteur : André Moulière @ 11:38

 ,  ,  ,  



mercredi 15 février 2006

Repensons le Languedoc  ::  G√©n√©ral

Si je devais justifier mon absence à la "manif" de cette après midi, ce serait pour de multiples raisons mais je crois bien que la premiere de celles-ci, est pour ne plus donner,  à ces "vociférateurs" indéracinables, ces faiseurs de syndicats, de groupements, de regroupement de groupement, un blanc-seing.

En fait, d'énormes usines à gaz où le producteur de base se fait plumer à grand coup de cotisations et de retenues sur les aides allouées par l'Etat, ces manipulateurs du peuple paysan qui échangent ce jour là  leur complet veston contre un blouson rapé, pour arranguer leur base et rejeter sur les autres leur incapacité  à gerer les problèmes de production et d'organiser une commercialisation percutante à l'export.

Que restera -t-il de l'enveloppe allouée à l'export quand les différents organismes auront prélevé leur fonctionnement ? Il restera encore des sommes trop importantes à payer au petit vigneron pour participer à un salon. De toute façon, ce dernier est bien souvent déclaré incompétent pour optimiser la mise de fonds investis (chacun son métier) et comme "casserole médiatique" l'image de casseurs  encagoulés faisant la une de toutes les chaines de télévision.

A nous, petits producteurs  de nous regrouper pour ensemble appréhender la réalité et nous organiser pour optimiser notre budget export et conquérir de nouveaux marchés.
L'appel est lancé. Vous pouvez me joindre pour discuter du sujet à cette adresse (andre[dot]mouliere[at]free[dot]fr => remplacer [dot] par un . et [at] par un @ => ce blog fait l'objet de spams. )  
De toute façon, nos leaders sont discrédités et nous sommes livrés à nous même, loin des structures dévoreuses d'hommes et de moyens. Essayons de trouver des solutions.

Notre Languedoc a des atouts  incontestables.  Faute de n'avoir pas su les exploiter ou de s'être empétré dans des réglementations franco-régionales, d'avoir  mal négocier le virage de l'internationalisation des échanges, nous sommes contraints de colmater les brêches.

Qui est capable aujourd'hui, face aux démolisseurs de culture vigneronne comme les Chaballiers, d'apporter dans le panier qui recueille les têtes de notre viticulture,  un semblant de raison contructive, et que du désordre actuel ne renaisse pas un autre désordre programmé, mais bien un beau projet bien ordonné.

Auteur : André Moulière @ 16:08

 ,  ,  ,  



Production du Domaine
Calendrier
« mai 2015
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Langues
  • en
  • fr
  •  
    Liens
     
     
    Propulsion

    Dotclear