English Français

jeudi 17 avril 2008

Il se passe toujours quelque chose au Domaine de Sigaliere  ::  Connaitre Sigali√®re

Vous qui passez sans nous voir en fonçant à 130 à l'heure sur l'autoroute du soleil, prenez le temps de la découverte en sortant à Lunel, suivez ce fleuve impétueux et remontez vers sa source, dans les montagne de St Hippolyte du Fort, imaginez sa violence en visitant Sommières et les traces indélébiles laissées par ses eaux, Quissac et Sauve vous accueilleront comme des bourgs tranquilles et si vous voulez profiter de la quiétude des lieux , c'est un bon moyen pour découvrir des paysans qui parlent encore de leur terroir et de leur métier.

A bient√īt dans la vall√©e du Vidourle

Cliquez sur ce lien pour découvrir quelques activités proposées par les logeurs de la vallée du Vidourle : http://giteschambresgard.over-blog.com

Auteur : André Moulière @ 17:08

 ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  



lundi 19 mars 2007

Vivre avec sa Terre  ::  Les 4 saisons du vigneron

Immuable sensation de renouveau, la sève et le sang circulent plus vite dans leurs vaisseaux.
La précoce chaleur accélère le procéssus, et la vigne demande maintenant à être rapidement taillée,et nous aurons beaucoup de chance si les bourgeons laissés pour la production ne sont pas grillés par les gelées matinales.

Comme chaque année, tout arrive rapidement, il faut finir de tailler, préparer les futures plantations de Syrah, broyer l'herbe et les sarments,attacher les bois, reprendre les palissages ,cet indispensable travail dans les vignes , me permet de vivre avec ma terre, l'angoisse du gel de printemps, le bonheur de la pluie en été,et la peur de la grêle, je passe sous silence le risque de mévente, et le verre de vin qui accompagne les bons moments de la vie est la pour témoigner du travail accompli

Auteur : André Moulière @ 18:23

 ,  ,  ,  ,  ,  



lundi 12 mars 2007

Quelques adresses  ::  Commerce du Vin

Mon manque d'assiduité à poster me désole, mais les travaux dans les vignes, et le fait que je sois obligé de bouger beaucoup pour que ma gamme de vins soit représenté de façon plus significative en France, par les temps qui courent, ce n'est pas chose facile!!, ne me laisse pas le temps de "blogger".
Comme mes vins ne sont pas "encore" connus, que je n'ai pas les moyens financiers d'avoir un bon représentant sachant parler de ma philosophie de production et de mon obsessionnelle recherche permettant l'expréssion du terroir,j'assure moi même la promo,ça me permet de connaitre et de me faire connaitre aupres des cavistes qui vont distribuer les vins du Domaine et quand la distance qui nous sépare le permet,la premiere livraison est gratuite , vous comprenez mieux maintenant mon silence.


Résultat des rencontres avec les professionnels cavistes de ces dernieres semaines ou vous pouvez désormais déguster mes vins:

Le Bouchon Niçois 5 rue Léotardi - Nice- 08 70 77 32 52
Les Vins Fins de Propriétés - SARL Dessus 58 rue Champollion - Brive la Gaillarde- 06 18 30 32 67
La Cigale Curieuse 41 rue Armand Carrel- Rouen - 02 35 71 70 70
La Cave de Trinque Fougasse 1581-route de Mende-Montpellier-04 99 23 27 00

Pour les "oenophiles" de la région Nantaise, ne manquez pas de venir déguster au Chateau de la Poterie - La Chapelle sur Erdre-Nantes le 25 et 26 Mars
Je vous ferai d√©guster mes mill√©simes 2002-2003 et 2004 en primeur, je serai √† la table N¬į6
Si vous voulez déguster sans vous déplacer, je peux vous faire parvenir à partir d'une commande de 36 bouteilles et en France Métropolitaine , au tarif caveau, un assortiment de mes cuvées.
A bient√īt.
André

Auteur : André Moulière @ 08:49

 ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  



jeudi 20 avril 2006

Les bergers c√©venols  ::  G√©n√©ral

Ce lundi de P√Ęques, pr√©sentation des vins du domaine de Sigaliere √† la journ√©e du livre et du terroir organis√©e par notre belle ville de Sommieres .

Pour ces P√Ęques d'Epicure, c'est le nom de cette journ√©e qui s'annonce belle, car d√©ja , √† 9heure du matin , les rayons du soleil qui innondent la place du march√© me font regr√©ter d'avoir oublier mon parasol pour proteger ma petite table de d√©gustation.

La journée risque d'être longue , car j'ai passé une bonne partie de la nuit à festoyer avec les bergers Cevenols qui célébraient la naissance du petit Adrien, futur " Pastre ", n'en doutons pas , comme ses parents , grands parents et arriere grands parents.
Pour les non- initiés, sachez que ce peuple aux traditions encore bien conservées, la vie est réglée au rythme du soleil, les troupeaux ne sont rentrés qu'a la nuit tombante , et l'on ne se met à table qu'une fois les animaux soignés.

La , le berger peut se restaurer , il sort le couteau qui lui sert à toutes sortes de menus travaux dans la journée, l'éssuie sur son pantalon, le repas peut être servi.

Peut être pour conserver un lien avec les herbivores qu'ils élèvent, ces repas commencent toujours par une bonne salade verte qui ouvre l'appétit, suivent les charcuteries traditionnelles Cévenoles;" ah , le paté et le saucisson de mamé Elise".

L'agneau immol√© pour la circonstance a un go√Ľt que l'on ne retrouve plus dans le commerce traditionnel,et , malgr√© le serment de ne pas trop se charger , la tentation est telle que vous vous surprenez √† vous servir une deuxi√®me cotelette directement prise sur le bras√©ro et pour faire bonne mesure , une bonne cuill√®r√© de gratin de pomme de terre cuit au four et fondant √† souhait, comme en ont le secret les cuisinieres des montagnes qui ont inspir√© les po√™tes et les √©crivains.

Le plateau de Pélardons , odorant et multicolore, du blanc immaculé au gris foncé en passant par le gris bleu, vous oblige à tailler dans les nombreux stades d'affinage, et si la cuvée "les ammonites " resiste bien à la puissance aromatique du fromage Roi, je regrette de ne pas avoir un verre "d'Hélianthéme ", l'originalité de ce blanc s'accorde bien avec se genre de fromage.

Bon ,aprés quelques sucreries et une bonne cartagêne maison bien fraiche , sortie de derrière les fagots pour célébrer la venu au monde de notre petit Adrien, un monde bien différent de celui des banlieues des grandes villes, bercé par des histoires de transhumance, d'agneaux apprivoisés qui servent de mascotte dans le troupeau, la vie de tout les jours au rythme des saisons, les premiers pas ,loin du goudron des villes dévoreuses de traditions,gageons que ses parents lui inculqueront l'authentique culture des bergers cévenols

Auteur : André Moulière @ 09:02

 ,  ,  ,  ,  



lundi 27 mars 2006

Pr√©sentation du mill√©sime 2003  ::  Commerce du Vin

C'est dans le cadre soigné du restaurant Castel Ronceray à Montpellier qu'une dégustation organisée par Marco Bertossi, sommelier conseil de Art de Vin pour déguster et découvrir le Domaine de Sigaliere.

En plus d'une premi√®re pour moi, face √† des sommeliers tous aur√©ol√©s du nom du restaurant qu'ils repr√©sentent, j'avais l'angoisse de ne pas trouver les mots pour parler de mes vins et du terroir qui les fait na√ģtre.

L'exp√©rience de Marco Bertossi, la gentillesse et le savoir vivre du groupe, m'ont mis √† l'aise rapidement, et tout au long de la d√©gustation, nous avons beaucoup parl√© de terroir et d'environnement, de mariages et d'accords entre les mets et les vins et cette r√©union s'est d√©roul√©e de fa√ßon bien agr√©able entre artisants du go√Ľt, soucieux d'apporter du plaisir √† leurs clients.

C'est toujours avec plaisir que j'accepte de présenter ma production, même si ce n'est pas sans risque, mais je crois qu'en bon artisan, on doit accepter les éventuelles critiques pour évoluer, sans céder à la facilité ni renier sa philosophie. Il faut engager le débat, aller au contact des gens qui recherchent des produits originaux, expliquer notre façon de travailler et l'amour que l'on a de notre métier et personne mieux que le sommelier ne sera capable de faire passer le message aux clients qu'il sert.

Auteur : André Moulière @ 09:54

 ,  ,  ,  ,  



lundi 20 février 2006

Quand la revue "Terre des Vins" met le paquet sur le terroir !  ::  G√©n√©ral

Deux reportages très interessants dans la revue "Terre des Vins" qui remettent les AOC et le terroir dans leur contexte. Je conseille vivement à ceux qui ont tendance à douter de cette notion subjective de Terroir, de lire  ces articles.

L'analyse de Marc Parcé sur la dérive de nos appellations réconforte ceux qui comme moi se sentent isolés, seuls à s'insurger contre les adaptations de circonstances et contre la dérive et le galvaudage du mot TERROIR.

Même si je pense qu'il est déjà trop tard car des appellations revendiquent leur appartenance à travers leurs climats et leurs cépages et ne font allusion au terroir que de façon aléatoire, les derniers Dinosaures qui exploitent la "typicité" de leur terroir se voient contraint de rejoindre la masse des  vins de tables ou de pays .

Ce n'est pas la commission de controle au vignoble, mise en place par les syndicats d'appellations, qui va faire évoluer les choses car à l'instar des commissions d'agréments, leurs membres sont "formatés" pour un diagnostic de visu et n'intègrent pas  les notions essentielles à la production des vins de terroir.

Un retour à des méthodes plus respectueuses du sol et de son environnement, à l'intégration dans le paysage du vignoble et du respect de la flore et de la faune qui le compose, aurait pour simple effet de diminuer les rendements, d'accentuer la défense immunitaire de la vigne pour  le bienfait du consomateur : mais çà, c'est déjà une autre histoire !

Mr Brassens égrène ces notes :
"Mourons pour des idées, l'idée est excellente, moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eu, mourons pour des idées, mais de mort lente!" ------
Je termine la lecture de cet article pendant que Georges égrène sa chanson  et je pense que pour cet homme de terroir, bétonné dans ses convictions, ça n'a pas du être facile tous les jours ...

Auteur : André Moulière @ 08:59

 



Production du Domaine
Calendrier
« mai 2015
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Langues
  • en
  • fr
  •  
    Liens
     
     
    Propulsion

    Dotclear