English Français

samedi 22 avril 2006

Quand chacun pr√™che pour sa paroisse !!!!  ::  Commerce du Vin

Dans son édition du 22 avril , Midi Libre consacre une interview à Mr Bruno Kessler, directeur des achats aux Grands Chais de France.

Ce Monsieur sait de quoi il parle quand il parle business mais il défonce des portes ouvertes quand il dit que pour certaines régions, le rapport qualité/prix n'est pas bon. Il sait très bien qu'il y contribue en fixant des règles de productions drastiques aux viticulteurs qui souscrivent des contrats de productions de raisins , des production très basses , des contraintes de palissage , de la vendange en vert et manuelle, j'en passe et des meilleures sur ces fameux contrats de partenariats, qui, si ils étaient vraiment de partenariat, ça se saurait.

Le pays n'est pas à la page , qu'il nous dit, et de faire la promotion des copeaux dans le vin, et de nous jouer la rengaine que en Languedoc on fait du vin sans savoir à qui le vendre , évidemment, même avec les fameux contrats de partenariats , quand le vin est meilleur marché ailleurs, il en est qui ne se gènent pas pour rompre les accords.

J'ai dénoncé en son temps la mauvaise habitude du Languedoc, non pas de courir après les moulins, mais d'être toujours en retard d'une guerre, et c'est à force d'être à l'écoute de ces Messieurs , qui un jour , sous prétexte que c'est le marché, vous feront mettre dans le vin toutes sortes de parfums ou d'additifs , pour eux , la qualité, ce n'est pas l'authenticité du produit, c'est ce qui se vend !!!!!

Je constate chaques fois que je pr√©sente les vins du domaine, que ce soit en France ou dans les pays frontaliers, que contrairement au discours des faiseurs de plus value sur le dos des producteurs, les produits de terroirs sont appr√©ci√©s √† leurs justes valeurs, si nous √©tions capables de nous organiser , il y a de nombreux march√©s √† conqu√©rir, qu'importe si nous ne pouvons pr√©senter de gros volumes, c'est dans la diversit√©, dans l'originalit√© de nos produits que nous s√©duirons de nouveaux clients, en centralisant l'offre de nos petites structures, nous pourrons aborder des march√©s plus √©loign√©s avec le concours de vrais professionnels, en centralisant la demande nous pourrons satisfaire de plus nombreux clients et nous r√©duirons les co√Ľts de transports, organisons nous pour vendre notre identit√©!!!!!

Don-quichotte de Carnas qui ne court pas après les moulins , mais qui se bat contre les moulins du fric," bouffeurs" d'identité vigneronne.

Auteur : André Moulière @ 15:21

 ,  ,  ,  



vendredi 07 avril 2006

D√©gustation ÔŅĹ la Caisse d'Epargne de Montpellier  ::  Commerce du Vin

Mercredi 5 Avril - 18 heures Dégustation organisée par Sammy de Wine-Moment (06.03.85.29.51)

Les oenophiles du célébre écureuil sont venus découvrir les vins du Domaine de Sigaliere.

Pour moi , toujours la m√™me angoisse, le m√™me stress avant de servir les premiers verres : je connais le septicisme des d√©gustateurs quand j'annonce mon blanc, l'H√©lianth√©me, un 2003 que je conseille de boire aux alentours de 17¬į bien oxyg√©n√©. La pens√©e de chacun est si intense que la transmission me parvient clairement √† l'esprit : un blanc de trois ans et un Languedocien de surcroit

Heureusement, les ar√īmes qu'exhalent le verre servi, la couleur brillante de l'assemblage Roussanne/Sauvignon, chassent les pens√©es n√©gatives et interpellent le d√©gustateur et voil√† la discussion qui s'engage sur les ar√īmes tertiaires , les particularit√©s de l'√©levage sur lies , les maturit√©s pouss√©es √† l'extr√®me qui font de cette cuv√©e un vin √† contre courant de la mode actuelle, mais un vin blanc de garde exprimant bien le terroir qui le cr√©e.

Les deux cuvées de rouge présentées, Coeur d'Adonis et les Ammonites 2003 ont le même accueil. La finesse des tanins des grenaches de la cuvée Coeur d'Adonis, le fondu du boisé et la discrétion de la syrah dans la cuvée les Ammonites, la douceurs des épices et la minéralité de ces cuvées engagent la discussion sur le terroir qui les nourrit. La pertinence des questions posées, l'interet que portent les dégustateurs à l'environnement du vignoble, me surprennent toujours par leurs justesse et les comparaisons avec des grands noms de domaines ou de chateaux accentuent les rougeurs naturelles de mes pommettes de vigneron.

Un grand merci au groupe qui nous a gentiment et agréablement accueilli, votre culture sur le vin est digne des plus grands et votre esprit encourage les derniers dinosaures comme moi, à persévérer dans leur quête de l'authentique et du naturel.

Auteur : André Moulière @ 18:26

 ,  ,  ,  



lundi 27 mars 2006

Pr√©sentation du mill√©sime 2003  ::  Commerce du Vin

C'est dans le cadre soigné du restaurant Castel Ronceray à Montpellier qu'une dégustation organisée par Marco Bertossi, sommelier conseil de Art de Vin pour déguster et découvrir le Domaine de Sigaliere.

En plus d'une premi√®re pour moi, face √† des sommeliers tous aur√©ol√©s du nom du restaurant qu'ils repr√©sentent, j'avais l'angoisse de ne pas trouver les mots pour parler de mes vins et du terroir qui les fait na√ģtre.

L'exp√©rience de Marco Bertossi, la gentillesse et le savoir vivre du groupe, m'ont mis √† l'aise rapidement, et tout au long de la d√©gustation, nous avons beaucoup parl√© de terroir et d'environnement, de mariages et d'accords entre les mets et les vins et cette r√©union s'est d√©roul√©e de fa√ßon bien agr√©able entre artisants du go√Ľt, soucieux d'apporter du plaisir √† leurs clients.

C'est toujours avec plaisir que j'accepte de présenter ma production, même si ce n'est pas sans risque, mais je crois qu'en bon artisan, on doit accepter les éventuelles critiques pour évoluer, sans céder à la facilité ni renier sa philosophie. Il faut engager le débat, aller au contact des gens qui recherchent des produits originaux, expliquer notre façon de travailler et l'amour que l'on a de notre métier et personne mieux que le sommelier ne sera capable de faire passer le message aux clients qu'il sert.

Auteur : André Moulière @ 09:54

 ,  ,  ,  ,  



samedi 11 mars 2006

O√Ļ peut on d√©guster les vins du Domaine de Sigali√®re ?  ::  Connaitre Sigali√®re

Vous êtes plusieurs à me demander les lieux de distributions des cuvées du Domaine de Sigalère.

En premier lieu, évidemment, vous pouvez venir au domaine : cherchez sur Mappy si vous avez peur de vous perdre (rechercher le plan de l'adresse : Mas de Mège - 30260 Carnas ).

Sur simple demande par l'intermédiaire du formulaire de contact, je vous communiquerai les tarifs franco de port (à partir de 36 bouteilles) pour la France métropolitaine.

Les tarifs très doux ne sont pas annoncés sur ce site pour ne pas gêner nos partenaires commerciaux qui engagent des frais pour vous présenter le produit et sont obligés de les répercuter dans leur prix de vente.

Autres modes de distribution

Sur Montpellier :
Wine Moment : contacter Sammy sur simple e-mail winemoment@wanadoo.fr ou 06 03 85 29 51 : il se fera un plaisir de vous livrer sur Montpellier et son agglomération au tarif caveau.

sur Sète :
Le caveau Voltaire : rue Voltaire - tel 04 67 43 60 22

sur Nantes :
Mille et un Vins : 19 place de viarme - tel 02 40 75 06 93

sur Albi :
Le chai de l'Olivier : place du Maquis - tel 05 63 43 49 84

Pour nos amis allemands :
Viniculture : Grolmanstra - 44-45 - BERLIN - tel (030)883 81 74

La liste des bons restaurants proposant du Domaine de Sigalière à leur carte est en préparation.
Pour d√©couvrir et d√©guster tous les tr√©sors des vins du Domaine de Sigali√®re, n'h√©sitez pas √† demander qu'on vous le carafe avant de le servir aux alentours de 20 ¬į.

Bon appétit et bonne dégustation.

Auteur : André Moulière @ 10:59

 ,  ,  ,  



samedi 11 février 2006

L'influence des affirmations suppos√©es  ::  G√©n√©ral

Il est des moments dans la vie, on se demande si nous vivons tous sur la même planète.

Aux infos de midi, hier, notre belle quinqua de la météo , la toute fringuante EVE, nous annonce avec son sourire narquois que malgré les apparences , notre planète se réchauffe ?

Ouiiiiii !!!, je veux bien , apres tout il faut bien quelle fasse quelque chose notre belle plan√®te bleu, se r√©chauffer ou se refroidir, en ce moment j'opterai plut√īt pour l'option 2 car cela fait trois mois qu'on se les "g√®les" mais √† l'√©coute de nos augures , je vais acheter une bonne clim car pour compenser la somme des temp√©rature n√©gatives , l'√©t√© sera chaud ,chaud chaud ?????, je suis curieux d'entendre les justifications de nos diseurs de bonne aventure si le contraire se produit? .

Cela me fait penser √† ce technitien charg√© de nous pr√©parer √† l'√©volution de la viticulture Languedocienne, qui faute d'avoir une id√©e bien pr√©cise sur le sujet et pour justifier son salaire , nous fait visiter le vignoble de Laurent VALIER ou plus exactement le vignoble de LA GRANGE DES P√čRES. Ce jeune formateur de vignerons " d'exceptions" (je faisais parti du groupe ) mandat√© par le syndicat des coteaux du Languedoc avait simplement oublier que ces vignerons hors pair de la Grange des P√™res commercialisent toute leur production √† travers le monde en vin de table et leur seul nom fait honneur √† notre r√©gion aux quatre coins de la plan√®te.

Je regrette de ne pas mieux connaitre ces grands vignerons, ils sont tres discréts et je ne manque jamais quand je passe du coté d'ANIANE de visiter leurs vignobles pour éssayer de m'inspirer de leur savoir faire .

Merci à ce jeune technitien qui ma permis de découvrir ces vignes plantées à l'ancienne et ce terroir d'exception de La Grange des Pêres, ces vignerons , malgres leurs notoriétés , toujours en quête d'absolue , fidèles à la ligne de conduite qu'ils se sont fixées, loin des prévisionnistes aléatoires qui ne prennent que le risque de voir le temps effacer leurs érreurs.

Alors , si les temp√©ratures sont plus favorables aux bonnes maturit√©s du grenache ou de la syrah √† des degr√©s naturels de 12 ou 13¬į au nord de Lyon, gageons que nos amis Bourguignons saurons mieux exploiter que nous ce bienfait que la nature nous donne, le soleil.

En attendant que les cailloux de nos garrigues se transforment en sable , que les cactus et les palmiers couvrent les surfaces occupées par les vignes Languedociennes, à moins que ce soit la glace ou le déluge qui recouvre la septimanie, pensez qu'un bon repas avec les amis permet d'affronter les rigueurs de l'hiver , arrosé bien sur, avec un de ces bon vins produits sous le soleil de la Méditérranée

Auteur : André Moulière @ 12:24

 ,  ,  



samedi 21 janvier 2006

Don-Quichotte de Carnas  ::  G√©n√©ral

La littérature spécialisée dans la vente du vin ne se tarit pas sur les solutions pour développer les ventes et de conseils pour séduire tel ou tel consommateur. Celà passe par l'emballage (je refuse d'employer des mots anglais pour faire bien, je ne parle pas anglais!), les étiquettes de plus en plus tape à l'oeil, la forme des bouteilles et leurs couleurs, le bouchon, j'en passe et des meilleures.

Si on parle du contenu, là, il faut faire attention de ne parler que du coté facile à boire, sur le fruit, pas de tanins sur le final. Pour le degré alcool, maitenant il faut revenir à nos bons vieux 8° que les viticulteurs ont cessé de produire à grand renfort de subventions.

Pas d'alcool, pas de tanins, et si possible, un peu de sucre résiduaire car nos amis du nouveau monde ont conquis une nouvelle clientèle avec des produits très riches en sucre : alors il faut faire pareil. Le temps que notre législation réagisse et ce sera déjà une autre mode.

Là, je monte ma Rossinante, et sans visière, sabre au clair, j'affronte les non dits.

La mercatique est un métier qui ne s'embarrasse pas de préjugé. Pour elle, la qualité, c'est ce qui se vend. Si elle prend en compte les considérations morales et philosophiques de la production, c'est pour les exploiter. Pour vendre, on adapte le discours  à la demande du client, en oubliant de lui dire (parce que il n'aime pas ça) que les tanins et  l'alcool sont  les façons les plus naturelles pour conserver le vin dans le temps et qu' il faut augmenter de façon significative les doses de SO2 (entre autre) si il en manque.

Un grand souffle (sans doute les ailes du moulin) me déséquilibre, je me retrouve le cul dans la poussière. Sancho me dit à l'oreille : "je te l'avais bien dit de ne pas blogguer sur le sujet, tu as toutes les peines du monde à faire connaitre le vin à ton image, c'est à dire un vin de réveur, que toutes les ailes des marchands du temple vont t'ostraciser".

Amis(es), qui comme moi révez de produits sincères, naturels, authentiques, par votre soutien moral, chassez de mon esprit la vision de cet homme se battant contre des moulins.

Auteur : André Moulière @ 15:43

 ,  ,  



Production du Domaine
Calendrier
« mai 2015
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Langues
  • en
  • fr
  •  
    Liens
     
     
    Propulsion

    Dotclear