English Français

lundi 12 mars 2007

Quelques adresses  ::  Commerce du Vin

Mon manque d'assiduité à poster me désole, mais les travaux dans les vignes, et le fait que je sois obligé de bouger beaucoup pour que ma gamme de vins soit représenté de façon plus significative en France, par les temps qui courent, ce n'est pas chose facile!!, ne me laisse pas le temps de "blogger".
Comme mes vins ne sont pas "encore" connus, que je n'ai pas les moyens financiers d'avoir un bon représentant sachant parler de ma philosophie de production et de mon obsessionnelle recherche permettant l'expréssion du terroir,j'assure moi même la promo,ça me permet de connaitre et de me faire connaitre aupres des cavistes qui vont distribuer les vins du Domaine et quand la distance qui nous sépare le permet,la premiere livraison est gratuite , vous comprenez mieux maintenant mon silence.


Résultat des rencontres avec les professionnels cavistes de ces dernieres semaines ou vous pouvez désormais déguster mes vins:

Le Bouchon Niçois 5 rue Léotardi - Nice- 08 70 77 32 52
Les Vins Fins de Propriétés - SARL Dessus 58 rue Champollion - Brive la Gaillarde- 06 18 30 32 67
La Cigale Curieuse 41 rue Armand Carrel- Rouen - 02 35 71 70 70
La Cave de Trinque Fougasse 1581-route de Mende-Montpellier-04 99 23 27 00

Pour les "oenophiles" de la région Nantaise, ne manquez pas de venir déguster au Chateau de la Poterie - La Chapelle sur Erdre-Nantes le 25 et 26 Mars
Je vous ferai déguster mes millésimes 2002-2003 et 2004 en primeur, je serai à la table N°6
Si vous voulez déguster sans vous déplacer, je peux vous faire parvenir à partir d'une commande de 36 bouteilles et en France Métropolitaine , au tarif caveau, un assortiment de mes cuvées.
A bientôt.
André

Auteur : André Moulière @ 08:49

 ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  



samedi 11 mars 2006

Où peut on déguster les vins du Domaine de Sigalière ?  ::  Connaitre Sigalière

Vous êtes plusieurs à me demander les lieux de distributions des cuvées du Domaine de Sigalère.

En premier lieu, évidemment, vous pouvez venir au domaine : cherchez sur Mappy si vous avez peur de vous perdre (rechercher le plan de l'adresse : Mas de Mège - 30260 Carnas ).

Sur simple demande par l'intermédiaire du formulaire de contact, je vous communiquerai les tarifs franco de port (à partir de 36 bouteilles) pour la France métropolitaine.

Les tarifs très doux ne sont pas annoncés sur ce site pour ne pas gêner nos partenaires commerciaux qui engagent des frais pour vous présenter le produit et sont obligés de les répercuter dans leur prix de vente.

Autres modes de distribution

Sur Montpellier :
Wine Moment : contacter Sammy sur simple e-mail winemoment@wanadoo.fr ou 06 03 85 29 51 : il se fera un plaisir de vous livrer sur Montpellier et son agglomération au tarif caveau.

sur Sète :
Le caveau Voltaire : rue Voltaire - tel 04 67 43 60 22

sur Nantes :
Mille et un Vins : 19 place de viarme - tel 02 40 75 06 93

sur Albi :
Le chai de l'Olivier : place du Maquis - tel 05 63 43 49 84

Pour nos amis allemands :
Viniculture : Grolmanstra - 44-45 - BERLIN - tel (030)883 81 74

La liste des bons restaurants proposant du Domaine de Sigalière à leur carte est en préparation.
Pour découvrir et déguster tous les trésors des vins du Domaine de Sigalière, n'hésitez pas à demander qu'on vous le carafe avant de le servir aux alentours de 20 °.

Bon appétit et bonne dégustation.

Auteur : André Moulière @ 10:59

 ,  ,  ,  



mercredi 16 novembre 2005

Les vignes dans le roc  ::  Connaitre Sigalière


Travaillez, prenez de la peine, c'est le fond qui manque le moins

Notre bon Lafontaine ne devait pas connaitre la garrigue, pour elle , c'est le fond qui manque le plus .

Pour implanter une vigne dans  ce type de sol, il faut préserver la configuration des plaques calcaire.
En effet, il est bien rare que leur disposition dans le sol soit horizontale, du fait de la pression exercée par le socle en se soulevant, elles sont toutes plus ou moins inclinées et séparées par une couche d'argile qui permet le passage des racines.

Il ne faut pas "chambouler"  l'architecture du sol, pour se développer plus rapidement, les racines de notre vigne vont emprunter les galeries crées par la végétation antérieure ou celles creusées au fil des siècles par les vers de terre vers des profondeurs qu'aucun engin mécanique ne peut atteindre.

Imaginez les racines d'un cep de vigne retrouvant un passage dans la fine couche d'argile rouge se frayant un chemin vers les profondeurs à travers le minéral pour trouver  l'eau nécessaire à sa subsistance, l'eau chargée de cette "sustentifique moëlle minérale" des entrailles de la terre.

Le vin doit rester l'expression d'un terroir : au vigneron, par son travail, par son savoir, d'apporter le plus qui le distinguera des autres.

Le terroir ne peut s'exprimer que si il est vivant , les plantes , les fleurs , mes aussi les petits monticules de terre qui jonchent le sol dès que la température est favorable en surface, ce sont nos précieux alliés les vers de terre, qui creusent de nouvelles galeries. Leur présence en grand nombre est la preuve que la vie du sol existe et ils ne sont que la partie visible de la faune nécessaire à la transformation et à l'évolution de la couche superficielle de notre planète.
Les sols épuisés par les méthodes modernes de notre agriculture, ne sont que des supports, les plantes qu'ils produisent sont alimentées artificiellement et ont tendance à retourner vers leurs socle originel, il est bien difficile dans cette situation de parler de produits de terroir et du caractére spécifique à ce terroir, mais c'est tellement plus facile d'employer des méthodes modernes et de vendre du prix !!!!
Toute  cette faune et cette flore particulière à notre garrigue languedocienne joue un rôle essentiel pour la préservation de l'équilibre biologique, l'intervention de l'homme n'est pas toujours la bienvenue.
Prenons garde à ne point perturber cette belle organisation.

Découvrez  en humant un verre de ce précieux breuvage, les senteurs délicates, sa fraicheur minérale enrobée de tanins qui saura accompagnée vos repas entre amis, servir de trait d'union entre Epicure et vous, sera sa récompense.
AVEC MODERATION - BIEN SUR

Auteur : André Moulière @ 16:22

 ,  ,  ,  ,  



vendredi 11 novembre 2005

Soutirer le vin dès les premiers froids  ::  Les 4 saisons du vigneron

L'opération qui consiste à soutirer le vin est une  règle de base pour mettre le  vin dans les conditions d'hygiène nécessaires à son élevage.
Cette opération est en général accompagnée d'un traitement  particulier pour des vins destinés à une consommation en vin primeur.
Pour les vins destinés à l'élevage, c'est à dire consommés après qu'ils aient développé leurs arômes secondaires (le bouquet pour certains), il faut préparer le milieu dans lequel vont se développer les composants chimiques du vin.
Le problème est qu'il y en a des bons et des mauvais, et si on veut conserver le capital  favorable à l'évolution des arômes, le fameux "bouquet", il faut favoriser l'évolution des bons (vendange saine et propre) et éviter le développement des mauvais , des bactéries en évitant un milieu réducteur (par exemple, les cuves ou barriques mal lavées). En bref, il faut une hygiène rigoureuse en cave.
Tout au long de l'élevage, cuve ou barrique, le vigneron veillera à maintenir les contenants bien pleins,favorisera la vie et l'évolution de ses cuvées par des oxygénations régulières en attendant la mise en bouteille quand les tanins se seront fondus et quand le froid de l'hiver aura précipité les impuretés.

Auteur : André Moulière @ 16:51

 ,  ,  ,  ,  



mardi 01 novembre 2005

Vendanges 2005  ::  Connaitre Sigalière

Ca y est, la vendange est rentrée, les jus de raisins ont fini de fermenter, les macérations sont suffisantes, les cuvées sont écoulées et mises en barriques ou en cuves closes pour être élevées.

Déjà le mois de Novembre s’annonce, les feuilles des vignes sont multicolores , les pluies de ces dernières semaines et la température très douce de cette fin de mois d’Octobre, n’allez pas y voir un quelconque réchauffement climatique , c’est fréquent dans nos régions, ont permis aux graines de germer et le sol des vignes est couvert d’un beau gazon vert .

Il n’y a pas de mauvaises herbes quand le sol gère lui-même sa couverture. Ce n’est que la main de l’homme qui génère des perturbations dans l’œuvre naturelle.

Un léger vent, un peu plus «frisquet» fait s'envoler nos belles feuilles jaunes ou rousses, Dans quelques temps mon paysage familier va perdre sa parure, juste le temps d’un peu de vague a l’âme, la chanson de Barbara « Dit, quand reviendras-tu » ou plus classique « les sanglots longs etc ».

Le paysan ne se laisse pas attendrir par ce que la nature lui apporte tous les jours, car il sait bien qu’elle est la plus forte, que face à l’éternité, l’homme n’est rien, le combat que mène ce thaïlandais en semant le riz nécessaire à la subsistance de sa famille est le même que ce vigneron qui se bat pour élaborer un vrai produit de terroir susceptible de trouver une clientèle qui le lui achètera, il pourra ainsi faire vivre sa famille, et que pour une raison quelconque (tremblement de terre, cyclone, ou orage de grêle ) leur récolte soit détruite.

Les mêmes causes produiront les mêmes effets et c’est la nature pour une raison indéterminée (« réflexion » et si tout était déterminé à l’avance «/réflexion ») , qui va rendre heureux ou malheureux cet homme totalement dépendant de l’écosystème auquel il est étroitement lié.

Ce paysan, comme le braconnier, sait par atavisme préserver un certain équilibre biologique de la terre à laquelle il arrache sa subsistance, comme le braconnier il sait préserver ce qui lui permettra à lui et à sa descendance de prélever la part qui lui revient grâce à son travail.

Je ne suis pas sur que l’agriculteur de demain « cultive » les mêmes valeurs ? Même, comme ne vont pas manqués de penser certains , il n’est pas question de revenir à l’age de la pierre : une logique plus raisonné de prélèvement pour éviter d’épuiser les sols serait de bon aloi. Que restera t il de l’oeuvre que tout un chacun a la prétention de léguer à la postérité, dans cent ans …Rien.. L’éternité « disaige » !!!!!!!!!

Auteur : André Moulière @ 18:37

 ,  ,  ,  ,  



vendredi 02 septembre 2005

Présentation du Domaine de Sigalière  ::  Connaitre Sigalière

Sous la poussée de la plaque africaine, du fond de l’antique Thétys, les sédiments calcaires surgissent hors de l’eau, c’est la naissance de notre pic st loup et de la garrigue environnante.
Vouloir implanter un vignoble sur ce plateau calcaire de plusieurs millions d’année relève de la gageure ! Pourtant, si nous laissons le temps à ce jeune plant de vigne pour bien s’enraciner, de se frayer un chemin à travers les blocs calcaire pour allé chercher les quelques gouttes d’eaux nécessaire à sa subsistance, il nous donnera de rare, mes magnifiques grappes nourries dans ce socle qui a vu naître notre civilisation, et,imprégnéesdes flaveurs environnantes, (thym ,romarin, ciste etc ...) ces grappes muries a l’extreme, déja, dans la barrique qui les réunies et concentre toute l’alchimie du minéral et du végétal , se dégagent des senteurs envoutantes, expréssion délicate de l’euvre de la nature.
Le domaine actuel faisait partie à la fin des années 70 d'un domaine beaucoup plus vaste, le domaine de Monteil, ancienne abbaye située à quelques centaines de mètres du Domaine de Sigaliere, qui est répertorié sur l'ancien cadastre communal sous le nom de "Métairie de Sigaliere".
Les vestiges de construction à l'emplacement même de la cave , laissent supposer qu'il pouvait s'agir d'une bergerie. On peut penser que les coteaux boisés du grand Domaine de Monteil nourrissaient des ovins qui , outre la production de viande et de laine , très recherchée à l'époque, engraissaient les meilleures terres du domaine avec leurs fumiers.
Une interrogation cependant, lorsque nous avons effectué des terrassements pour notre local de stockage, nous avons découvert de très belles pierres de taille et des fragments de tuiles en terre cuite façonnées à la main, vestiges vraisemblables de constructions plus anciennes.
C'est donc à la fin des années 70 que , avec mon épouse et le Crédit Agricole, nous avons acquis ces coteaux plantés en vignes par la famille Bouchet, propriétaires du domaine de Monteil.
Tout l'encépagement a été renouvelé, à l'exception des grenaches que Mr André Bouchet a eu l'excellente idée d'expérimenter sur ces coteaux. Ils sont aujourd'hui la base de notre cuvée CÅ“ur d'Adonis Si au fil des années nous avons acquis d'autres parcelles pour étoffer notre production, notre choix s'est toujours orienté vers des coteaux, des terres pauvres, c'est vrai que les autochtones ne nous ont pas trop laissé le choix, mais pour conforter nos orientations, les quelques parcelles acquises sur des terroirs s'avérant peu qualitatif ont été revendues. Aujourd'hui, le Domaine ne produit que des vins d'assemblage, à caractère très typé par le terroir.

Auteur : André Moulière @ 22:04

 ,  ,  ,  ,  



Production du Domaine
Calendrier
« mai 2015
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Langues
  • en
  • fr
  •  
    Liens
     
     
    Propulsion

    Dotclear