Sigalière se situe sur l'emplacement d'une ancienne métaierie de l'Abbaye St-Martin-de-Monteils.

A la fin du Xième siècle début du XIème, les moines de cette Abbaye ont défriché ces coteaux de marnes calcaires pour y semer du seigle (en occitan ségal, d où l origine du nom de Ségaliera, devenu depuis SIGALIERE).

L'exploitation est composée de 10 hectares de vignes sur la commune de Carnas, petit village aux confins de l'Ouest Gardois, dominé par son majestueux voisin Pic St-Loup.

Le nature y est belle, la garrigue y sent bon.

Six hectares complètent le Domaine sur la commune de Corconne, bien connue pour son terroir de gravettes, colluvions d'origine jurassique du Massif de Coutach.

Le domaine actuel faisait partie √† la fin des années 70 d'un domaine beaucoup plus vaste, le domaine de Monteil, ancienne abbaye située à quelques centaines de mètres du Domaine de Sigaliere, qui est répertorié sur l'ancien cadastre communal sous le nom de "Métairie de Sigaliere".

Les vestiges de construction à l'emplacement même de la cave , laissent supposer qu'il pouvait s'agir d'une bergerie. On peut penser que les coteaux boisés du grand Domaine de Monteil nourrissaient des ovins qui , outre la production de viande et de laine , très recherchée à l'époque, engraissaient les meilleures terres du domaine avec leurs fumiers.

Une interrogation cependant, lorsque nous avons effectué des terrassements pour notre local de stockage, nous avons découvert de très belles pierres de taille et des fragments de tuiles en terre cuite fa√ßonnées à la main, vestiges vraisemblables de constructions plus anciennes.

C'est donc à la fin des années 70 que , avec mon épouse et le Crédit Agricole, nous avons acquis ces coteaux plantés en vignes par la famille Bouchet, propriétaires du domaine de Monteil.

Tout l'encépagement a été renouvelé, à l'exception des grenaches que Mr André Bouchet a eu l'excellente idée d'expérimenter sur ces coteaux. Ils sont aujourd'hui la base de notre cuvée CŇďur d'Adonis.

Si au fil des années nous avons acquis d'autres parcelles pour étoffer notre production, notre choix s'est toujours orienté vers des coteaux, des terres pauvres, c'est vrai que les autochtones ne nous ont pas trop laissé le choix, mais pour conforter nos orientations, les quelques parcelles acquises sur des terroirs s'avérant peu qualitatif ont été revendues. Aujourd'hui, le Domaine ne produit que des vins d'assemblage, à caractère très typé par le terroir.