English Français

AOP Sommières en recherche d'identité


Je me fais peut être des illusions, mais je suis persuadé qu'au travers d'un même terroir, nous pouvons exploiter une identité commune forte de nos vins que personne (régions ou pays) ne pourra copier.

Le transfert de compétences et traditions locales n'est plus suffisant, il faut engager une réflexion sur l'élaboration de vins qui ont un profil aromatique particulier et sur la difficulté que l'on a pour les reproduire au fil des années quand on fait du vin simplement avec du raisin, en un mot comme en cent, comment en respectant son terroir, peut on conserver sa spécificité.

Pour répondre au tout mécanique, et dénoncer l"agriculture sur terre morte, il faut provoquer une remise en question de certains comportements, mieux expliquer le geste ( la taille, le labour, le palissage, les traitements), engager un questionnement sur les pratiques agronomiques modernes respectueuses de l'environnement et les appliquer sur notre appellation au travers d'un cahier des charges propre à notre terroir.

Puisse ces quelques lignes de réflexion interpeller les instances de notre jeune syndicat

Rédigé parAndré Moulière -  dimanche 01 février 2015 à 18:46
Connaitre Sigalière :: #147 :: Fil RSS des Commentaires

Trackbacks

Aucun trackback

Trackback are closed for this post

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.


Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Production du Domaine
Calendrier
« février 2015 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728
Langues
  • en
  • fr
  •  
    Liens
     
     
    Propulsion

    Dotclear