English Français

Crime de lèse-majesté

Le salon de l'Agriculture est l'occasion chaque année pour nos hommes politiques de renouer avec leurs racines et devant les caméras, à grands renforts de phrases convenues, de remonter le moral des filières agricoles en difficulté.

Notre Président de la République excelle dans l'art de déguster un morceau de jambon ici, du saucisson un peu plus loin et d'ingurgiter un morceau de fromage avant de piquer un carré  de boeuf ou de poulet. Pour l'exemple, les caméras  montrent toujours le chef de l'état avec dans une main un morceau à manger et dans l'autre main un verre pour boire.

L'exercice suppose une bonne aptitude à tenir table, un estomac à digérer des cailloux et un foie capable de filtrer le mélange des différents  cidres, bières, vins et je ne sais quels autres breuvages plus ou moins alcoolisés. Car il ne fait pas semblant notre Président : quand il dit " le poulet, c'est bon, surtout accompagné d'un coup de rosé" et hop, voilà le contenu ingurgité sans autre forme de procés. Celà fait plaisir à voir et après tout ce n'etait que du rosé, vous savez , ce jus de raisins que l'on empêche de macérer pour qu'il ne se colore pas des anthocyanes contenus dans la pellicule des raisins. C'est un vin de soif comme il se dit, et le Président avait soif.!!!

Mais si nous suivons  la cohorte entourant le plus éminent représentant de la République, c'est là que le sacrilège est commis, que le crime de lése-majesté est consommé : c'est à un verre de vin rouge  que le même sort est réservé.
Domaine Sigaliere - Pic Saint Loup
Comme un remède, ce que je suppose être le digne représentant d'une grande région viticole, est avalé "cul sec" sans aucune attention, sans semblant de dégustation, sans aucun signe de plaisir sensé être provoqué par ce nectar offert, le contenu du verre est englouti et rejoint le florilége "explosif" des quatre coins de la France.

J'ai regretté que le vin, ambassadeur du Languedoc, ait été écarté (restons courtois) pour des raisons indéterminées, pour ce genre de dégustation. Je ne connais pas le Chateau  qui a offert le verre "dégusté" mais je lui transmets toute ma sympathie.

Monsieur le Président, au risque de commettre à mon tour un crime de lése-majesté, je me permets d'emprunter à Charles Baudelaire ces quelques vers :
Un soir , l'ame du vin chantait dans les bouteilles
Homme, vers toi je pousse,ô cher deshérité,
Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,
Un chant plein de lumiere et de fraternité

Si d'aventure, vous étiez informé de cet irrespectueux commentaire sur votre façon de "déguster" le vin, j'ose espérer, Monsieur le Président, que vous accepterez, un flacon virtuel  de ce vin de vigneron de la France profonde, pour me faire pardonner mon impudence.

Rédigé parAndr√© Mouli√®re -  samedi 04 mars 2006 à 11:38
Général :: #44 :: Fil RSS des Commentaires

 ,  ,  ,  

Trackbacks

Aucun trackback

Trackback are closed for this post

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.


Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Production du Domaine
Calendrier
« mars 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
Langues
  • en
  • fr
  •  
    Liens
     
     
    Propulsion

    Dotclear