English Français

De la vigne au festin

Novembre se termine. Hier, les vignes se sont parées de leurs plus beaux atours, une avant premiere de noel, c'était beau !!!
Un cycle végétatif se termine, le vigneron doit penser au futur, le vent balaie les derniers vestiges de feuilles accrochées aux sarments des ceps.
Déja, sur les coteaux, on aperçoit  le vigneron, emmitoufler dans des vêtements capables de le proteger du froid et du vent, recommencer sa tache qui consiste en une premiere opération de nettoyage  du cep de vigne : on appelle cela  "pré-tailler" les sarments.
Le sarment ainsi détaché de la souche qui l'a nourri ira rejoindre les feuilles sur le sol , et une fois broyé , contribuera à l'enrichir en matiere organique, respectant ainsi le cycle biologique ...

Le vigneron épicurien prendra soin de prélever quelques fagots ou "marotes" pour griller sur les braises des sarments du grenache, la grive vendangeuse habillée d'une fine barde de lard frais, et si vous avez du savoir vivre, introduisez par un des orifices " vous choisissez" un grain de genievre, ainsi parée, la belle rougette est une fille qu'on a beaucoup de plaisir à inviter à sa table et si elle est accompagné d'un vin du cru , alors là, quel plaisir !
J'ai des souvenirs innoubliables de festins au coin d'une vigne, à l'abri d'un talus (une rase chez nous) pour atténuer les effets du mistral.
Dans ce décor bucolique, un simple morceau de saucisse, une cotelette cuite sur la braise  de sarments valent toutes les étoiles des plus grands restaurants..
Ces plaisirs simples de la vie sont notre héritage des générations qui ont su surmonter les privations, les vexations et les contraintes de guerres successives qui leur ont appris, même si des disparités existaient, à attendre des jours meilleurs et de se contenter du peu qu'ils avaient, souvent des produits très simples qu'ils partageaient.

La silhouette penchée sous son chapeau et la presque immobilité de sa tache favorise la réflexion du vigneron, en ses périodes où une frange de population manque de repaire. Il aimerait passer des messages.

Les longues périodes de souffrance adoucissent les moeurs, l'instinct grégaire de l'homme redevient pacifique, prenons garde que le trop de bien être ne produise le contraire !!

Rédigé parAndré Moulière -  samedi 19 novembre 2005 à 10:38
Les 4 saisons du vigneron :: #31 :: Fil RSS des Commentaires

 ,  ,  

Trackbacks

Aucun trackback

Trackback are closed for this post

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.


Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Production du Domaine
Calendrier
« novembre 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930
Langues
  • en
  • fr
  •  
    Liens
     
     
    Propulsion

    Dotclear