English Français

lundi 12 mars 2007

Quelques adresses  ::  Commerce du Vin

Mon manque d'assiduité à poster me désole, mais les travaux dans les vignes, et le fait que je sois obligé de bouger beaucoup pour que ma gamme de vins soit représenté de façon plus significative en France, par les temps qui courent, ce n'est pas chose facile!!, ne me laisse pas le temps de "blogger".
Comme mes vins ne sont pas "encore" connus, que je n'ai pas les moyens financiers d'avoir un bon représentant sachant parler de ma philosophie de production et de mon obsessionnelle recherche permettant l'expréssion du terroir,j'assure moi même la promo,ça me permet de connaitre et de me faire connaitre aupres des cavistes qui vont distribuer les vins du Domaine et quand la distance qui nous sépare le permet,la premiere livraison est gratuite , vous comprenez mieux maintenant mon silence.


Résultat des rencontres avec les professionnels cavistes de ces dernieres semaines ou vous pouvez désormais déguster mes vins:

Le Bouchon Niçois 5 rue Léotardi - Nice- 08 70 77 32 52
Les Vins Fins de Propriétés - SARL Dessus 58 rue Champollion - Brive la Gaillarde- 06 18 30 32 67
La Cigale Curieuse 41 rue Armand Carrel- Rouen - 02 35 71 70 70
La Cave de Trinque Fougasse 1581-route de Mende-Montpellier-04 99 23 27 00

Pour les "oenophiles" de la région Nantaise, ne manquez pas de venir déguster au Chateau de la Poterie - La Chapelle sur Erdre-Nantes le 25 et 26 Mars
Je vous ferai d√©guster mes mill√©simes 2002-2003 et 2004 en primeur, je serai √† la table N¬į6
Si vous voulez déguster sans vous déplacer, je peux vous faire parvenir à partir d'une commande de 36 bouteilles et en France Métropolitaine , au tarif caveau, un assortiment de mes cuvées.
A bient√īt.
André

Auteur : André Moulière @ 08:49

 ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  



samedi 11 novembre 2006

L'appel du 11 Novembre  ::  Commerce du Vin

Les sujets de discutions ne manquent pas, et pour une petite exploitation comme la mienne ou il faut tout gérer, l'esprit est souvent pollué par la réglementation, son respect dans son évolution, toute la paperasserie déclarative aux organismes qui nous surveillent au travers de fonctionnaires zélés, souvent soucieux d'en remettre une couche pour justifier leurs salaires.
Il faut suivre l'évolution des statuts de nos AOC qui semblent vouloir s'orienter, enfin, vers plus de respect du terroir, laissant ainsi une chance aux produits originaux, expression du triptyque ,terre, climat, homme.
Paradoxalement , l'institut élargit de plus en plus le cercle des élus et le consommateur y perd ses repaires .

Autre sujet qui occupe l'esprit du vigneron, c'est la conquête de nouveaux marchés à l'export.
L'organisation que cela suppose, fait que les petites structures ne peuvent êtres présentes sur les marchés ou il y a vraisemblablement de la demande .
Pour avoir participé à différents salons à l'étranger organisés par Septimanie Export, ce sont des salons ou une seule personne représente l'ensemble des vins, et le dégustateur peut entrer en contact avec le producteur via internet si le produit lui plait!
La formule est bonne pour faire découvrir nos produits à moindre frais, il reste à mettre en place la formule pour les vendre, et la, il y a loin de la coupe aux lèvres car pour chaque pays une approche différente de la technique de vente .
Je revendique mon statut de paysan/ vigneron, pour bien faire mon métier j'ai besoin d'y consacrer beaucoup de temps, je peux de façon ponctuelle, accompagner mon produit et servir de support à l'acte de vente , mais mon métier n'est pas la vente , il y en a qui ont fait des études pour cela et c'est jeter de l'argent si on ne structure pas mieux ces actions de promotion à l'étranger et si on n'exploite pas mieux les contacts qui s'établissent au cours de ces mini-salons, c'est comme si apres avoir fait l'essentiel du travail dans mes vignes , je ne les vendangeais pas.
Je ne peux étre à la fois au four et au moulin, et comme cela fait plusieurs fois que je lance un appel pour une organisation commune et qu'apparemment la mayonnaise ne prend pas, je lance l' appel en direction de ceux qui organisent si bien les Test-Marché, Mesdames , Messieurs de Septimanie Export, penchez vous sur mon problème, guidez moi, guidez nous, et cela au cas par cas et selon le pays, car s'il nous faut consacrer trop de temps à la découverte de nouveaux marchés , nous ne serons plus dans nos vignes à exercer ce que nous savons faire , mettre dans une bouteille l'expression d'un terroir!

Auteur : André Moulière @ 18:19



samedi 22 avril 2006

Quand chacun pr√™che pour sa paroisse !!!!  ::  Commerce du Vin

Dans son édition du 22 avril , Midi Libre consacre une interview à Mr Bruno Kessler, directeur des achats aux Grands Chais de France.

Ce Monsieur sait de quoi il parle quand il parle business mais il défonce des portes ouvertes quand il dit que pour certaines régions, le rapport qualité/prix n'est pas bon. Il sait très bien qu'il y contribue en fixant des règles de productions drastiques aux viticulteurs qui souscrivent des contrats de productions de raisins , des production très basses , des contraintes de palissage , de la vendange en vert et manuelle, j'en passe et des meilleures sur ces fameux contrats de partenariats, qui, si ils étaient vraiment de partenariat, ça se saurait.

Le pays n'est pas à la page , qu'il nous dit, et de faire la promotion des copeaux dans le vin, et de nous jouer la rengaine que en Languedoc on fait du vin sans savoir à qui le vendre , évidemment, même avec les fameux contrats de partenariats , quand le vin est meilleur marché ailleurs, il en est qui ne se gènent pas pour rompre les accords.

J'ai dénoncé en son temps la mauvaise habitude du Languedoc, non pas de courir après les moulins, mais d'être toujours en retard d'une guerre, et c'est à force d'être à l'écoute de ces Messieurs , qui un jour , sous prétexte que c'est le marché, vous feront mettre dans le vin toutes sortes de parfums ou d'additifs , pour eux , la qualité, ce n'est pas l'authenticité du produit, c'est ce qui se vend !!!!!

Je constate chaques fois que je pr√©sente les vins du domaine, que ce soit en France ou dans les pays frontaliers, que contrairement au discours des faiseurs de plus value sur le dos des producteurs, les produits de terroirs sont appr√©ci√©s √† leurs justes valeurs, si nous √©tions capables de nous organiser , il y a de nombreux march√©s √† conqu√©rir, qu'importe si nous ne pouvons pr√©senter de gros volumes, c'est dans la diversit√©, dans l'originalit√© de nos produits que nous s√©duirons de nouveaux clients, en centralisant l'offre de nos petites structures, nous pourrons aborder des march√©s plus √©loign√©s avec le concours de vrais professionnels, en centralisant la demande nous pourrons satisfaire de plus nombreux clients et nous r√©duirons les co√Ľts de transports, organisons nous pour vendre notre identit√©!!!!!

Don-quichotte de Carnas qui ne court pas après les moulins , mais qui se bat contre les moulins du fric," bouffeurs" d'identité vigneronne.

Auteur : André Moulière @ 15:21

 ,  ,  ,  



vendredi 07 avril 2006

D√©gustation ÔŅĹ la Caisse d'Epargne de Montpellier  ::  Commerce du Vin

Mercredi 5 Avril - 18 heures Dégustation organisée par Sammy de Wine-Moment (06.03.85.29.51)

Les oenophiles du célébre écureuil sont venus découvrir les vins du Domaine de Sigaliere.

Pour moi , toujours la m√™me angoisse, le m√™me stress avant de servir les premiers verres : je connais le septicisme des d√©gustateurs quand j'annonce mon blanc, l'H√©lianth√©me, un 2003 que je conseille de boire aux alentours de 17¬į bien oxyg√©n√©. La pens√©e de chacun est si intense que la transmission me parvient clairement √† l'esprit : un blanc de trois ans et un Languedocien de surcroit

Heureusement, les ar√īmes qu'exhalent le verre servi, la couleur brillante de l'assemblage Roussanne/Sauvignon, chassent les pens√©es n√©gatives et interpellent le d√©gustateur et voil√† la discussion qui s'engage sur les ar√īmes tertiaires , les particularit√©s de l'√©levage sur lies , les maturit√©s pouss√©es √† l'extr√®me qui font de cette cuv√©e un vin √† contre courant de la mode actuelle, mais un vin blanc de garde exprimant bien le terroir qui le cr√©e.

Les deux cuvées de rouge présentées, Coeur d'Adonis et les Ammonites 2003 ont le même accueil. La finesse des tanins des grenaches de la cuvée Coeur d'Adonis, le fondu du boisé et la discrétion de la syrah dans la cuvée les Ammonites, la douceurs des épices et la minéralité de ces cuvées engagent la discussion sur le terroir qui les nourrit. La pertinence des questions posées, l'interet que portent les dégustateurs à l'environnement du vignoble, me surprennent toujours par leurs justesse et les comparaisons avec des grands noms de domaines ou de chateaux accentuent les rougeurs naturelles de mes pommettes de vigneron.

Un grand merci au groupe qui nous a gentiment et agréablement accueilli, votre culture sur le vin est digne des plus grands et votre esprit encourage les derniers dinosaures comme moi, à persévérer dans leur quête de l'authentique et du naturel.

Auteur : André Moulière @ 18:26

 ,  ,  ,  



lundi 27 mars 2006

Pr√©sentation du mill√©sime 2003  ::  Commerce du Vin

C'est dans le cadre soigné du restaurant Castel Ronceray à Montpellier qu'une dégustation organisée par Marco Bertossi, sommelier conseil de Art de Vin pour déguster et découvrir le Domaine de Sigaliere.

En plus d'une premi√®re pour moi, face √† des sommeliers tous aur√©ol√©s du nom du restaurant qu'ils repr√©sentent, j'avais l'angoisse de ne pas trouver les mots pour parler de mes vins et du terroir qui les fait na√ģtre.

L'exp√©rience de Marco Bertossi, la gentillesse et le savoir vivre du groupe, m'ont mis √† l'aise rapidement, et tout au long de la d√©gustation, nous avons beaucoup parl√© de terroir et d'environnement, de mariages et d'accords entre les mets et les vins et cette r√©union s'est d√©roul√©e de fa√ßon bien agr√©able entre artisants du go√Ľt, soucieux d'apporter du plaisir √† leurs clients.

C'est toujours avec plaisir que j'accepte de présenter ma production, même si ce n'est pas sans risque, mais je crois qu'en bon artisan, on doit accepter les éventuelles critiques pour évoluer, sans céder à la facilité ni renier sa philosophie. Il faut engager le débat, aller au contact des gens qui recherchent des produits originaux, expliquer notre façon de travailler et l'amour que l'on a de notre métier et personne mieux que le sommelier ne sera capable de faire passer le message aux clients qu'il sert.

Auteur : André Moulière @ 09:54

 ,  ,  ,  ,  



Production du Domaine
Calendrier
« mars 2007
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
Langues
  • en
  • fr
  •  
    Liens
     
     
    Propulsion

    Dotclear