English Français

mercredi 29 novembre 2006

Paysan d'antan.  ::  Les 4 saisons du vigneron

J'aurai voulu te dire combien ils étaient beaux , les chevaux qui jadis nous tiraient le Landau, le son de leurs clochettes encore dans les oreilles , me fait presque oublier le goudron qui avance et le béton qui gagne , isolant un peu plus le citadin des champs
On voit de moins en moins , marchant sur le trottoir,le pas lourd et compté de l'homme de la terre, levant le pied trop haut, ne marchant pas tres droit, le regard affairé, perdu dans la citée.
Il aurait tant à dire , mais vous ne l'écoutez,quand il souhaite la pluie , le soleil vous vat mieux , et le jour qui se lève à des heures indues , pour vous faire plaisir ,il accorde sa montre et s'en vat travailler au zénith du soleil !!
A force d'adaptations , le crotin du cheval n'engraisse plus la terre, le paysan accepte de changer de statuts, agriculteur il est , et c'est sa proféssion, du haut de son engin ,il domine son champ indemne de toute fleur, désormais ne fleurissent les coquelicots, pas plus qu'il n'y a de place à la beauté des choses , le réve et le plaisir deviennent compliqués.
Productivisme est Roi, Bruxelles dicte sa loi.

Paysan, en perdant la racine t'inscrivant dans les beaux paysages,une page se tourne , tu es Agriculteur, et moi, dans mon pays je puise ce qui fait de moi un homme libre , Paysan je demeure et met dans la bouteille que demain vous boirez , l'expression d'un terroir, un vin de vigneron , il ne sera pas fait pour avoir des médailles ni d'articles ronflants , d'autres savent le faire et le font mieux que moi, il n'y aura pour vous plaire, dans le verre ou se mire la sylve et la garrigue, que le suc du socle aride que puisent les racines pour vous interpréter l'hymne à la nature dans sa simplicité, en heurtant le palais, doucement dans la bouche il vat se libérer, l'oeuvre de la nature est!!;, la foi du paysan y a contribué.

Auteur : André Moulière @ 11:17



mercredi 22 novembre 2006

BRASSINOSTEROIDE  ::  G√©n√©ral

Non , ce n'est pas un gros mot c'est le nom charment d'une hormone qui influence la maturité du raisin et comme on n'arrête pas le progres , les Autraliens vont controler et influencer les maturations de leurs raisins à l'aide de cette substance.
voir article dans www.vitisphere.com
Les consommateurs à la recherche de produits authentiques jugerons d'eux mêmes !!

A force de jouer aux cons et de forcer la nature , on voit ce que ça donne , et pourtant, on continue à jouer aux apprentis sorciers .

Il y a certainement des pistes de recherches qui auraient plus besoin de l'argent gaspillé à vouloir forcer la nature , je pense bien sincérement qu'il faut la laisser produire des hormones ou bon lui semble et par déférence,ne pas lui "forcer la main".

Dans notre beau pays de France, certains scientifiques qui occupent des postes dans nos ministères (suivez mon regard), feraient bien de s'intéroger sur les dérives de leur profession, au lieu de nous bassineravec leurs recommandations sur notre hygiène de vie et sur les vertues de l'eau claire !

Auteur : André Moulière @ 15:40



samedi 11 novembre 2006

L'appel du 11 Novembre  ::  Commerce du Vin

Les sujets de discutions ne manquent pas, et pour une petite exploitation comme la mienne ou il faut tout gérer, l'esprit est souvent pollué par la réglementation, son respect dans son évolution, toute la paperasserie déclarative aux organismes qui nous surveillent au travers de fonctionnaires zélés, souvent soucieux d'en remettre une couche pour justifier leurs salaires.
Il faut suivre l'évolution des statuts de nos AOC qui semblent vouloir s'orienter, enfin, vers plus de respect du terroir, laissant ainsi une chance aux produits originaux, expression du triptyque ,terre, climat, homme.
Paradoxalement , l'institut élargit de plus en plus le cercle des élus et le consommateur y perd ses repaires .

Autre sujet qui occupe l'esprit du vigneron, c'est la conquête de nouveaux marchés à l'export.
L'organisation que cela suppose, fait que les petites structures ne peuvent êtres présentes sur les marchés ou il y a vraisemblablement de la demande .
Pour avoir participé à différents salons à l'étranger organisés par Septimanie Export, ce sont des salons ou une seule personne représente l'ensemble des vins, et le dégustateur peut entrer en contact avec le producteur via internet si le produit lui plait!
La formule est bonne pour faire découvrir nos produits à moindre frais, il reste à mettre en place la formule pour les vendre, et la, il y a loin de la coupe aux lèvres car pour chaque pays une approche différente de la technique de vente .
Je revendique mon statut de paysan/ vigneron, pour bien faire mon métier j'ai besoin d'y consacrer beaucoup de temps, je peux de façon ponctuelle, accompagner mon produit et servir de support à l'acte de vente , mais mon métier n'est pas la vente , il y en a qui ont fait des études pour cela et c'est jeter de l'argent si on ne structure pas mieux ces actions de promotion à l'étranger et si on n'exploite pas mieux les contacts qui s'établissent au cours de ces mini-salons, c'est comme si apres avoir fait l'essentiel du travail dans mes vignes , je ne les vendangeais pas.
Je ne peux étre à la fois au four et au moulin, et comme cela fait plusieurs fois que je lance un appel pour une organisation commune et qu'apparemment la mayonnaise ne prend pas, je lance l' appel en direction de ceux qui organisent si bien les Test-Marché, Mesdames , Messieurs de Septimanie Export, penchez vous sur mon problème, guidez moi, guidez nous, et cela au cas par cas et selon le pays, car s'il nous faut consacrer trop de temps à la découverte de nouveaux marchés , nous ne serons plus dans nos vignes à exercer ce que nous savons faire , mettre dans une bouteille l'expression d'un terroir!

Auteur : André Moulière @ 18:19



samedi 04 novembre 2006

Cest l'histoire du verre √† moiti√© vide  ::  G√©n√©ral

Inquiétante évolution du débat sur les bienfaits d'une consommation modéré du vin.

Certains groupuscules, sous couvert du minist√®re de la sant√©, veulent nous mettre √† l'eau claire, aux carottes r√Ęp√©es et au pain noir, et encore , avec mod√©ration, car ces aliments sont dangeureux pour la sant√© pris en trop grande quantit√©.
Il se murmure que l'influence de ces gens la irait jusqu'a nous faire incrire sur les bouteilles d'eau la mention "boire trop d'eau,tue" et ce , pour les jeunes qui veulent maigrir à tout prix, les statistiques concernant les anorexiques sont édifiantes

Je ne veux pas faire l'apologie des irresponsables qui boivent avant de prendre le volant ou d'autre qui sont incapable de se modérer , leurs cas relève de la pathologie, mais je fais déguster tous les jours à des gens pour qui c'est le métier de choisir des vins et ils ont l'habitude de cracher même les plus grands nectars.

La vision étroite qu'ont certains sur les plaisirs de la vie , sur les instants ou tout est harmonie,leurs perceptions réductrices me font frémir, les pauvres ignares , ils font fi du bonheur de déguster les trésors de notre gastronomie, arrosés d'un bon cru, fierté des vignerons, ce verre de vin, point d'orgue des moments de convialité, délice du palais ,inscrit dans la mémoire par la main qui se tend, le verre que l'on lève aux lèvres entrouvertes ,doucement dans la bouche le liquide s'étend, les papilles découvrent et le nez se souvient des moments de bonheurs que l'on a partagé, le poème est plus beau , la musique prenante , tu peux t'ouvrir à l'autre ,avoir des sentiments , si tu tutoies les muses et déclame un poème , c'est ce divin breuvage qui te l'a inspiré, il vient du fond des ages et crée ce qui est beau, et du fond du jardin, je te lève mon verre, ami du Languedoc qui défend nos valeurs, tu porte en toi le clou( lou clavel) qui fixe au pilori ces tristes individus, ces oiseaux de malheurs , qui du fond de leurs Styx nous prêchent l'abstinence!!

Auteur : André Moulière @ 08:03



Production du Domaine
Calendrier
« novembre 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
Langues
  • en
  • fr
  •  
    Liens
     
     
    Propulsion

    Dotclear